Première réunion des D.A.

Publié le par El Charpi

Bonjour, je m'apelle Charpi.

Je prends la parole parmi vous aujourd'hui, parce que, depuis presque deux semaines, ma vie n'est plus vraiment la même. J'ai des problèmes de concentration, j'ai du mal à fixer mes idées, et à rester longtemps fixé sur une même tâche. J'ai des soucis de coordination aussi qui surviennent parfois : je ne contrôle alors plus mes mouvements, et mon corps a des spasmes involontaires que je ne peux que subir. J'ai l'impression de lutter en permanence contre une énergie sombre que je ne maîtrise pas, qui habite mon corps et qui lutte pour sortir. Ma volonté plie peu à peu face à une volonté étrangère que je ne peux arrêter.

Je parle bien sûr de la volonté du Disco.

Cela fera bientôt deux semaines que le Disco est en moi.* Il se débat comme un beau diable pour sortir au grand jour, et parfois, sans le vouloir, j'entame un pas de Travolta ou meumeune de l'Italo Disco. Ma tête est remplie de Funky Town, des Village People et des Weather Girls.

Je ne sais plus quoi faire.
Bien sûr, j'ai pu faire découvrir à mon entourage les bienfaits relaxants du Disco en période d'examens, pour lutter contre le stress des révisions.

Mais parfois, j'avoue, j'aimerai pouvoir être libéré de cette emprise que le Disco a sur moi.

C'est pourquoi je fonde aujourd'hui l'assocation D.A., les Discooliques Anonymes.
Si vous aussi vous entendez du ABBA dans votre tête, que vous bougez vos bras en cadence à chaque mesure en quatre temps, et que vous vous sentez irrésistiblement attiré par les paillettes et les cols pelle-à-tarte, les D.A.s sont faits pour vous.

Rejoignez-nous, ensemble nous nous désintoxiqueront en dansant le menuet, en se moquant de Boney M. et en brûlant des poupées à l'effigie des responsables de notre mal.

Le Disco, c'est tabou,
On en viendra tous à bout-le à facette.

(Sinon, pour un petit extrait de mes bourreaux du moment :)











* Mais pas Jayce O. Queeny (private joke, sorry).

Publié dans Moi - je...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article