Prisoner of Power, le jeu PC qui fait rigoler.

Publié le par El Charpi

De tous temps, les hommes ont voué leur existence à la subsistance de leur être.
Les plus grandes créations humaines ont pour but d'apporter l'immortalité essentielle de leur créateur.

Les pyramides devaient permettre aux pharaons de vivre une après-vie heureuse.
Les bâtisseurs de cathédrales souhaitaient la vie après la mort.

Et lorsque l'âge de la religion déclina, ce fut pour la postérité que vécurent les grands hommes. Cet "honnête désir de l'immortalité" dont parle Du Bellay, et qui anime poète, artistes, financiers, politiques, dans leur souci permanent de "faire l'Histoire" et de marquer leur nom au frontispice d'un quelconque édifice.

Le Panthéon vaut bien le Paradis, et sans doute n'est-ce pas par hasard que cet édifice porta ce nom.

Mais parfois, parfois, je m'interroge sur la subtilité ou la pertinence de la stratégie que l'homme peut mener pour atteindre ce glorieux objectif.

Par exemple, pour quelle raison étrange quelqu'un s'est mis en tête de créer Prisoner of Power

Publié dans Geeking forever

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hérisson 04/05/2009 22:08

J'ai pleuré des larmes de sang.
Argh.
Je retourne sur Halo ça fait moins peur.

Almaterra 26/04/2009 05:47

1/20, c'est la première fois que je vois ça !! Ca donne quand même envie de voir pourquoi ce jeu est aussi nul.