Grève.

Publié le par El Charpi

Encore une manifestation de gens "inquiètés par la crise".

Plus nombreux, encore, que le 29 janvier, les manifestants du 19 mars étaient, selon les estimations forcément divergentes, entre 1,5 et 3 millions. Un chiffre assez monstrueux, qui me fait bien plaisir en tout cas.

Mais n'ayant pas vraiment le temps en ce moment de parler politique sur ce blog, je vais juste pour entretenir d'un petit détail qui me fait toujours sourire : les estimations du nombre de manifestants dans les manifs.

En gros, deux méthodes :
 
1 - La méthode syndicats.

Tu établis vaguement une valeur selon les lieux : "Place Assiz, 10 000 personnes. Boulevard Icelle, 20 000, Rue Tabaga, 10 000 encore, les Quais Stionnaires, 25 000 personnes". Si une manif par de Place Assiz, passe par ce boulevard, cette rue, pour finir sur les quais, et que le cortège prend toute la place du début à la fin, y'a donc 65 000 personnes. Si arrivés sur les quais la Place de départ est vide, on était que 55 000. Si on tient tous juste sur les quais, c'est 25 00.

C'est fait à la louche, y'a toujours un peu de jeu, bizarrement en faveur des manifestants.

2 - La méthode police.

On prend un petit compteur, et on compte à quelques endroits précis le nombre de rangées de manifestants.
On multiplie par la largeur des rangées, et hop !

Sauf qu'un manifestant, ça défile pas en rang, et surtout pas en rangée de nombre égal.

Donc pour les grosses manifs, y'a une autre méthode : photo aérienne à un endroit du cortège, et on compte 1 manifestant par mètre carré.


Voici une image illustrant le bien-fondé de ces méthodes.

Voilà comment on arrive à avoir des valeurs du simple au double, sans qu'aucune des deux ne soit vraiment très fiables.

Sauf, évidemment, à Marseille, ou, par tradition, les chiffres sont totalement délirants.
Aujourd'hui, Marseille, 320 000 personnes selon les syndicats, 30 000 selon la police.

Les journalistes sont tellement emmerdés qu'ils sont obligés de faire leurs propres estimations (j'ai entendu le chiffre de 180 000).

La classe.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article